STAFFIENS

 
COUP DE COEUR
STARS

Partagez | 
 

 Un Fantôme à l'avenir incertain -Prisca Portis

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar

Invité

MessageSujet: Un Fantôme à l'avenir incertain -Prisca Portis   Dim 27 Nov - 0:49

Prisca PORTIS
ft. OC de "Porukachii"

23 ans ♣ Féminin ♣ 186cm
83 Kilos ♣ Bisexuelle
Chikyuujin

J'ai des comptes à rendre au premier garçon à qui j'ai confié mon coeur et qui m'a trahis


Je suis :

Je n'ai pas vraiment changé, je suis morte depuis peu et mon décés m'a remplis de haine et de rencoeur

Mort
Je ne voulais pas mourir, je tenais à la vie plus que tout et je m'y suis accrochée pendant de long mois, pendant plusieurs années. J'ai dû abandonner mes études pour prendre soin de moi avant que cette saleté de maladie ne m’envoie à l'hôpital. Plus le temps passait, plus je me sentais faible et moins mon corps parvenait à se défendre. Je me suis éteinte une nuit banale, je me sentais faible, je toussais beaucoup et j'avais de la fièvre. J'étais fatiguée, mais je luttais contre le sommeil depuis plusieurs heures. Je ne voulais pas dormir, je m'empêchais souvent de dormir parce que j'avais peur de ne plus avoir la force d'ouvrir les yeux et c'est ce qu'il s'est passé cette fois là. Je n'ai plus eu la force de vivre.
Histoire
Je ne suis pas quelqu'un qui a particulièrement peur de quoi que ce soit, au contraire, on me dit téméraire, voir inconsciente. On me compare à une machine, peut-être avec raison. Pourtant, actuellement, j'ai peur. Tous ces appareils médicaux transperçant mon corps et dont l'utilité est de me soigner qui m'entravent et m'empêchent de vivre. Je vais mourir, peut importe se que disent les médecins, je le sais, je le sens au plus profond de mon être. De la fièvre qui engourdit mes capacités de réflexion, à mon pouls qui s'accélère comme s'il donnait ses dernières pulsations, jusqu'aux brutales douleurs abdominales qui me font plier en deux. Je ne suis pas une faible, je suis une battante, je ne baisse pas les bras, mais quand un cas est désespéré, je sais le reconnaître. Je ne suis pas du genre à m'attacher à des objets ou des personnes, mais ma vie, j'y tiens tout de même. J'ai encore tellement de choses à faire, de rêve à réaliser, que je n'accepte pas cette mort qui me tend les bras.

J'ai envie de pleurer, de crier, de me lever et de partir en courant. Fuir cette réalité qui ne me convient pas et qui ne m'a jamais convenu. Je voudrais me retrouver face à cette maladie et lui dire ce que je pense avec mes poings. Qu'elle me rende toutes ces heures, tous ces mois et toutes ses années de travail qu'elle m'a volé. Qu'elle me rende le sourire que j'ai perdu en entrant au Lycée. De la frapper jusqu'à ce que mes mains me fassent mal, jusqu'à ce qu'elles saignent, jusqu'à me briser tous les os de la main. Et quand je ne pourrais plus la frapper avec mes mains, je la mordrais, de toutes mes forces, j'arracherais des lambeaux de sa peau à la force de mes dents. Et si elle me met à terre alors que hurlerais. Je hurlerais jusqu'à ne plus avoir de cordes vocales. Quand il ne me restera plus que ça, je pleurerais, je pleurerais de rage, la rage de ne pas avoir pu lui faire mal, la rage provoquée par ce sourire victorieux qu'elle portera.

Cette sensation de haine et de complaisance se répand dans mon corps en me faisant frémir. Même si je n'ai jamais été du genre à me laisser marcher sur les pieds, j'aimerais avoir encore la force de me lever, pour cracher une dernière fois à la gueule de ce qui se sont foutus de moi et qui ne m'en croyait pas capable. Je les regarderais la tête haute et l'air hautain, parce que je vaux mieux qu'eux. Parce que, même si je ne suis pas parvenue à mon but, même si je vais mourir avant, je le mérite plus qu'eux. Ma jeunesse gâchée à travailler ne l'aurait pas été, j'aurais fait une bien meilleure personne qu'eux. Plus vive, plus déterminée, plus fonceuse. Car je n'ai jamais eu peur des problèmes que se posent à moi, je n'ai jamais eu peur de mourir. J'ai surmonté tous les obstacles, je me suis toujours relevée fière. J'ai donné de ma personne, j'ai travaillé, je me suis entraînée. Je sais me battre, me servir et entretenir une arme, je maîtrise parfaitement mes pouvoirs, je suis intelligente et je suis motivée. Je devrais avoir le droit d'avoir ma place.

Depuis combien de temps n'ai-je pas ris ? Depuis quand ne me suis-je pas amusé ? Je ne me souviens plus, je n'avais plus le temps d'y penser, plongée dans mes études. Ca ne me manque pas vraiment, je ne veux pas regretter, je ne veux rien regretter. Et l'amour ? La seule fois où je m'y suis intéressé ce fut une déception sans limite. Je ne me suis jamais posée la question de si je préférais les hommes ou les femmes, ça n'a jamais eu d'importance, l'important c'est la personne dont on tombe amoureux, pas son sexe non ? Suis-je bien placé pour faire ce genre de remise en question. Peut-être est-ce à l'approche de la mort. Une forme de rédemption ? Je n'ai jamais cru en ces notions de dieu et de karma, alors pourquoi maintenant ?

En tout cas, lui il était bien un homme, il me l'a montré, il me l'a fait sentir et il m'a fait me sentir femme. Les murs de l'académie dans laquelle j'étudiais et il enseignait s'en souviennent. Mais là ou je cherchais à apprendre l'amour, à apprendre à vivre, il ne cherchait surement que la compagnie d'un corps féminin. J'avais appris qu'en amour il fallait écouter son corps et son cœur, je ne pensais pas faire parti du pourcentage qui tomberait malade pour avoir aimé. Je me sens trahis à deux reprises parce qu'il n'est même pas venue me voir dans cet hôpital aux murs trop blancs et à la constante odeur de désinfectant qui embaume l'air ambiant. Je vais mourir comme j'ai vécue. Seule.
Et toi derrière l'écran ?
Pseudo : ElyKyuh
Commentaire Perso : Je vous aimes déjà ♥
Un petit secret sur toi : Je suis une grosse chieuse ! '3'
Revenir en haut Aller en bas

Personnage : http://img11.hostingpics.net/pics/852277Base.png

Onmimi : 5
Messages : 105
Date d'inscription : 04/10/2016
avatar

I believe I could flyyy
Ino Arancia Chidoyashi

MessageSujet: Re: Un Fantôme à l'avenir incertain -Prisca Portis   Dim 27 Nov - 1:00


Encore Bienvenue !!! Donc...
Si le but était de me faire pleurer, c'est très réussi !
J'ai beaucoup aimé, mais oh lala, c'était vraiment triste  !
Tout mon coeur va avec ta perso !
En espérant qu'elle puisse trouver son bonheur !! O.O
A moins que tu ne sois une grande sadique ? e-e
En tout cas pour moi le contexte est très bien respecté, les informations sont en ordre ! C'est bien écrit, tu as une belle écriture et le personnage donne vraiment envie d'en savoir plus !
Bref que du bon, je t'annonce que je te valide !
Tu peux te Recenser, faire tes Demandes de Rp et ton Carnet de l'Amitié : D !
Revenir en haut Aller en bas
 

Un Fantôme à l'avenir incertain -Prisca Portis

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Jeunesse haitienne: Quel espoir??? Quel avenir???
» L'avenir démocratique d'Haiti est menacé...
» L'avenir dira le reste.
» L'avenir de la VPC GW
» PRISCA femelle bichon maltais 8 ans PLOUZANE (29)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Présentations Validées-