STAFFIENS

 
COUP DE COEUR
STARS

Partagez | 
 

 Même pour des choses insignifiantes, le hasard n'existe pas [feat. Pierre Ouimet]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Personnage : http://img11.hostingpics.net/pics/852277Base.png

Onmimi : 10
Messages : 24
Date d'inscription : 19/11/2016
Age : 23
Localisation : Au pays des licornes
avatar

Jumanji
Alastríona Dorofeïev

MessageSujet: Même pour des choses insignifiantes, le hasard n'existe pas [feat. Pierre Ouimet]   Jeu 1 Déc - 4:08




Levée du matin, le radio réveil n'a pas daigné sonner. Ceci ne m'étonne pas le moins du monde, c'est un objet en provenance de chine, et ne marche seulement une fois sur six !  Maintenant installée, il faudrait que je pense à m'en acheter un, de bonne qualité, cette fois !
Je me lève donc avec difficulté. Heureusement que personne n'était dans la chambre, car je fais à peine deux pas que je me prends les pieds dans les draps et je m'étale par terre : prévision mauvaise journée
Non, je n'ai pas fait la fiesta avec des amis. Non, je n'ai pas fait une soirée poker. Non, je ne suis pas allée en discothèque, j'ai finis de regarder la première saison de la série phare de l'année dernière . Et surprise la nouvelle saison arrive dans la journée !

Généralement quand une matinée commence mal, ça continue jusqu'au soir. Mais ne parlons pas de malheur, soyons optimiste ! Je pars donc me préparer, je ne passe pas des heures dans la salle de bains, pour plusieurs raisons, premièrement parce que je suis légèrement en retard, et deuxièmement, je ne vais pas ressembler à un pot de peinture pour un entretien de travail. Ce n'est pas comme si j'allais à un rendez-vous.

Avec un manque flagrant d'enthousiasme, me prépare le plus rapidement possible, vu létat dans lequel je suis .Je pars de la salle de bains pour la cuisine. Soudain, je me calme.Mon ventre décide de faire sa star en entamant un concerto digne des plus grands. Je prépare ainsi mon petit-déjeuner, endormie comme pas possible et là, PAF ! Je lève ma tête pour voir l'heure, moi qui penser être légèrement en retard. Surprise totale, je ne suis pas en retard mais méga super ultra à la bourre !

J’enfourne mes tartines nutella extra caloriques dans le bouche et j'en savoure le goût ! Le nirvana , je vous le dit !J'attrape mon sac à main à la volée, je cours aussi vite que le vent dans les rues, je zigzague entre les passants, je fais du piano sur les passages piéton, j'ai presque envie de chanter malgré le début de ma journée chaotique. Tout mon trajet jusqu'au magasin: lieu de l'entretien a était rempli de coups, un poteau, un banc, quelqu'un alors que je regardais ailleurs. Toute ma maladresse était apparemment ressortie. Le trajet dura dix minutes qui m'avaient paru pratiquement une demi-heure !

Arrivée devant le magasin encore fermée, je ne doit absolument pas déraper ! Je dois trouver un emploi!  je m'assis sur un banc en face. Au bout d'un certain temps, je sentis un regard pesait sur moi, je tourne alors la tête et j'aperçois une jeune fille. Elle détourne alors la tête vivement, j'attends. Elle a l'air d'avoir oublié quelque chose vu la façon dont elle trifouille dans son sac et soupire. Elle se tourne encore vers moi, je ne détourne pas les yeux. Pourquoi faire ? Elle change de place et reste là à gigoter sur place.

Bonjour. Super temps, hein !!



Mon interlocutrice me sourit gentiment et détourne la tête. La sympathie même ! Je cherche alors un sujet à peu près convenable de conversation.

Vous me regardiez tout à l'heure, il y a quelque chose ?



Pas de réponse. Super ! C'était bien le jour ! J'avais un truc bizarre sur le visage ou quoi ? Je me regarde dans une vitre, mais non, tout va bien. Bon, dernière tentative.

Vous avez oublié quelque chose ? Je vous ai vu chercher dans votre sac ? ...



Une envie subite de savoir ce qu'elle pense , mais après tout à quoi cela me mènerait ? Ce genre de personnes ne valent même pas la peine !28... 29... 30... 30 secondes et toujours pas de réponse. Je soupire. Bon ben tant pis, Ou bien, elle était peut-être timide ? Mouais, je n'y croyais pas trop. Mon téléphone se met à sonner, je regarde : l'horoscope de la journée
Horoscope : Verseau : journée pénible, rien de bon vous arrive aujourd'hui.
Amour : votre couple est en péril ! Célibataire, n'attendez plus, passez à l'action.
Argent : vous êtes dans une passe difficile ...
Rencontres : malgré vos efforts, vous vous heurtez à de la glace.
Je soupire rangeant mon petit gadget et me dirigeant vers le magasin toujours fermer .

Je regarde ma montre, 1 heure de retard ! Les gens se foutent de moi ou quoi ! Aucune politesse. Prise d'un raz le bol, je rebrousse chemin jusqu'à chez-moi ! Pile à l'heure pour me mettre devant mon canapé douillet et mes maxi céréales avec trois cuillères de nutella , j'en salive d avance ! Et voir Johny en cow-boy !!!! Quand j'arrive devant ma porte, trois hommes essayent de crocheter ma serrure.

HHHey !!! Vous !!!



Revenir en haut Aller en bas
http://lemondeenc.tictail.com/

Personnage : http://img11.hostingpics.net/pics/852277Base.png

Onmimi : 14
Messages : 124
Date d'inscription : 19/11/2016
avatar

Vade Retro Yaseius
Pierre Ouimet

MessageSujet: Re: Même pour des choses insignifiantes, le hasard n'existe pas [feat. Pierre Ouimet]   Sam 3 Déc - 4:30

Cela faisait combien d'année qu'il n'était pas venus a Shibasaki, la dernière c'était quand sa grand-mère est morte. Il avait très peu de souvenir, mais l'un deux était très présent, Pierre décida donc d'aller la-bas avant de poursuivre la recherche d'appartement.

Pierre et Solka tourna le coin d'une rue et vit ce qu'il cherchait, cela faisait 20 ans qu'il ne l'avait pas vu, mais elle n'avait pas changée du tout. La maison de sa grand-mère, la seule maison dans laquelle il avait grandi. Tout en s'approchant, plusieurs souvenirs refirent surface, des bons comme des moins bon.

Arriver devant celle-ci, Pierre vint deux enfants sortir de la maison en criant, bonne journée maman, puis passer devant lui, avec leurs sacs à dos. Le jeune exorciste rit de bon coeur en voyant les deux gamins contourner la louve, un regard apeuré. Le jeune homme leva les yeux sur la maison une dernière fois, heureux que cette maison serve a une jeune famille. Tournant les talons, il quitta cet endroit, le seul qui pouvait appeler chez moi.

Pierre se demandait combien d'appartement il avait visité aujourd'hui, aucun ne lui plaisait vraiment. Il faut dire que le jeune professeur était bien à l'internat de l'académie, mais certaine personne lui avait fait comprendre qu'il devrait peut-être se trouver un endroit pour vivre et que l'internat c'était seulement temporaire, mais le jeune homme n'avait pas vraiment avis lui.

Le jeune exorciste avait vécus plus de 20 sur les routes à vivre dans des hôtels, dans le meilleur des cas. Il avait toujours eux des gens autour de lui, c'est pourquoi il avait une certaine difficulté à penser vivre tout seul.

L'exorciste et son gardien, était là, à attendre l'autobus pour retourner à l'académie, quand il entendit une femme criée, Pierre tourna donc la tête pour voir ce qui se passait, trois hommes ce dirigeait vers une jeune femme qui avait l'air de ne pas apprécier leur comportement. * Ne t'en mêle pas de cela, ce n'est pas t'est affaire* mais comme toujours il ne suivait pas le conseil qu'on lui donnait, même les siens.

Le jeune homme se dirigea vers eux, suivi de Solka, il vit les hommes dire quelque chose à la jeune femme, mais il n'entendait rien. Arriver à leurs hauteurs, Pierre tapota l'épaule d'un des hommes le força lui et ses deux compare à ce tourné vers lui.

-Excuser moi Messieurs, le jeune homme regarda dans la direction de la rousse, je crois que vous dérangez cette femme-

L'exorciste senti le regard des personnes présentes l'évaluer. Il portait un habit veston cravates et dans sa main un long porte-document en plastique. Pierre ressemblait en tout point à un homme de bureau banal, ce qui fit sourire les trois voyous
Revenir en haut Aller en bas
 

Même pour des choses insignifiantes, le hasard n'existe pas [feat. Pierre Ouimet]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Le hasard n'existe pas
» Le hasard n'existe pas alors pourquoi ils étaient là par hasard ?! [PV Law & Lynda]
» Excuses ou conflit ? Un temps pour chaque choses. [Asté...]
» Aristide, futur sénateur de l'Ouest?
» les pierres nuit

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Shibasaki :: Les quartiers résidentiels-