STAFFIENS

 
COUP DE COEUR
STARS

Partagez | 
 

 Ino Chidoyashi ( Terminée )

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Personnage : http://img11.hostingpics.net/pics/852277Base.png

Onmimi : 5
Messages : 105
Date d'inscription : 04/10/2016
avatar

I believe I could flyyy
Ino Arancia Chidoyashi

MessageSujet: Ino Chidoyashi ( Terminée )   Sam 19 Nov - 2:31

Ino Arancia Chidoyashi
ft. Ino Yamanaka de "Naruto"

16 ans ♣ Féminin ♣ 1m68
49 kilos ♣ Hétérosexuelle
Chikyuujin

Ino rêvait de devenir ballerine, mais cet espoir fut anéanti par un triste incident. En effet, sa jambe a été cassé, brisé en milles morceaux par une bande de jeunes voyous. Depuis, elle ne peut plus danser et boîte légèrement.


Je suis :

Ino est positive. Dans la vie, elle croque à pleine dents. D'ailleurs elle aime les pommes bien vertes, les kiwis acides et les oranges les plus amers. Les malheurs comme les bonheurs, elle les accueille avec cette énergie et cette joie de vivre caractéristique. Ino pleurer ? Ino triste ? Jamais ! Elle est toujours debout, toujours franche, toujours heureuse et souriante de toutes ses dents blanches. Il n'y a pas un jour qu'elle commence dans la peine ou la tristesse, c'est la première à vivre comme si demain ne viendrait jamais. C'est une personne douce et agréable, quelqu'un qu'on apprécie pour sa générosité et sa fraîcheur, ce petit plus qui fait qu'à ses côtés le ciel brille plus fort et le ciel paraît plus bleu. Pourtant Ino n'est pas populaire. Oh bien sur on admire sa peau pale, ses lèvres roses et son visage de poupée. Son ventre est plat et ses tenues toujours soignées. Elle est un peu maniaque d'ailleurs, une vraie obsédée de la mode. Elle est à ce point accro que la moindre couleur mal-accordée la rend sujette aux crises d'épilepsie. Chaque matin, elle met donc au minimum une heure pour choisir ses habits au grand désespoir de ses amis. Et encore, là, on ne parle que de ses vêtements mais, avec, il y a son maquillage et sa coiffure à qui elle accorde un soin draconien. A ce niveau elle est plus méticuleuse que le professeur de science ! Si les gens prenaient le temps de se renseigner, peut-être seraient-ils plus clément, malheureusement il s'arrête trop vite au sac prada et aux chaussures sophistiquées. Ino est juste trop parfaite du haut de ses talons hauts. Elle est agréable et polie, a une fille famille unie dans l'amour et un physique à faire craquer tous les Romeos, alors, bien sur, ça exaspère un peu ! Du coup on la critique plus souvent que pas assez. On l'insulte et lui prête les relations les plus sales qui soient. Heureusement que cela lui passe au dessus de la tête, sinon elle aurait de quoi hurler. A ce sujet, personne ne l'a jamais vu s'effondrer. En même temps, il faut dire que Ino sait ce qu'elle vaut. Elle a ses rêves, ses buts et ses passions, autant d'intérêts que de possibilités. Elle est ouverte et originale, le genre de personne creative qui ne s'arrête jamais d'avancer. Elle est comme ça fonceuse et volontaire. Elle a ce petit côté hystérique aussi, cette voix chaude et ce nez mutin. Ce caractère taquin et cette frimousse en cœur à faire craquer même le plus ténébreux des garçons. Ça tombe bien parce qu'elle n'aime pas les geignards et préfère de loin les hommes mystérieux avec leur aura sombre et leur passé trouble. Enfin ça c'est ce qu'elle dit, mais en vérité rien ne compte plus pour elle que l'humour et le courage. La bravoure voilà quelque chose qu'elle aimerait posséder davantage. Elle a beau pratiquer la boxe française, elle se trouve trop fragile et trop lâche et  voudrait apprendre à être plus dure. Bah oui l'air de rien, Ino c'est une battante, barbie sport grandeur nature ! Évidemment elle a peur de se casser le nez, elle y tient, mais si c'est pour le salut d'un ami se jeter dans la mêlée elle le fera sans hésiter. Puis comme qui dirait au pire des cas, il n'y a rien qu'un peu de chirurgie esthétique ne peut réparer pas vrai ? C'est ironique bien sur. Il faut dire que son surnom le plus courant c'est poupée plastique et plutôt que de s'en desolée, elle a préfère en a faire sa marque de fabrication. Ino est une amie fidèle pour peu qu'on se donne la peine de la connaître, il suffit d'essayer.

Mort
Ino n'est pas encore consciente de sa mort. L'explication la plus probable est qu'on a pas encore retrouvé son corps et comme Ino vivait seule en l'absence de ses parents qui habitent à Philadelphie, personne ne peut confirmer qu'elle s'est volatilisée. Le tout rend la situation plutôt cocasse pour l'adolescente qui tourne un oeil aveugle à la situation depuis des mois. Plusieurs fines lignes sur son corps laisse suggérer qu'elle s'est faite persécuter par un camion ! Le coupable se serait-il enfui après avoir caché ses restes ?
Histoire

Ino c'était une coquine et une coquette. Elle aimait s'habiller et plaire. Elle était très féminine et avait le sens de la mode. Aux pauses, ses rares amies la retrouvaient presque toujours un magasine à la main. Souriante, belle et décomplexée, il y a peu de choses qui ne souriait pas à cette femme fatale au grand cœur et aux yeux de biche. Elle avait la peau douce et la grimace avenante, une expression solaire qui rappellait le blond de ses cheveux longs et un vrai visage d'ange. Sa peau était pâle et ses yeux limpides, chatoyants de sincérité.Avec son grain de beauté au coin de l'oeil qui en définissait la forme en amande et ses lèvres très roses, pareille à deux bonbons sucrées, on aurait jamais pu croire qu'Ino n'avait jamais été embrassé. Son parfum était vanillé, son toucher délicat et ses ongles bien taillés. Elle avait une taille de mannequin, des jambes galbes et ne sortait jamais sans ses escarpins. Sa jupe d'uniforme était remontée, les premiers boutons de sa chemise détachée et sa bouche brillait d'un joli gloss au goût de fraise. Elle était divine et bien dans ses baskets, terriblement séduisante. Le genre d'individu qu'on aurait par définition jamais imaginé se rendre à l'hôpital. Après tout les odeurs de javel et de médicaments y sont fortes, le parquet trop ciré et les tenues des médecins -aussi pâles que la mort- profondément angoissantes. L'ambiance est pesante et le bip-bip des machines aussi précieux que stressant. C'est un endroit lugubre que personne n'apprécie et à plus forte raison, surtout pas une fille comme Ino Chidoyashi !

Pourtant, c'était bien elle qui progressait d'un pas assuré dans le couloir vide de la clinique. Un roman à la main et un panier à cookies dans l'autre, la jeune fille passa la porte de la chambre 207. Comme à son habitude son petit ami l'attendait, pas plus haut que trois paumes du haut de ses cinq ans et bien enfoui sous ses couvertures. Il ouvrit son unique œil d'un sourire édenté, les fleurs près de lui s'animant soudainement de couleurs chatoyantes à sa vue. Comme d'habitude il lui en offrirait une, c'était comme ça, Maxence était d'une générosité à faire pleurer. Ino n'avait de cesse de le constater. Alors pourquoi personne n'était jamais au chevet de ce jeune exorciste innocent ? Qu'avait-il fait pauvre orphelin pour mériter tant d'ignorance et de mépris ? Rien du tout, c'est juste que personne n'aime les hôpitaux. 

Il était dur de savoir que sous prétexte de ne pas aimer le lieu, certaines personnes abandonnaient à la solitude et à l'angoisse leurs plus proches parents. Pourtant, il suffisait d'un rien pour rendre les malades heureux et en cet endroit les sourires étaient plus nombreux que jamais. C'est peut-être pour ça, qu'elle, elle adorait venir à la clinique. Elle aimait le sentiment de bien être qu'elle éprouvait à voir un homme fatigué retrouvait un brin de vitalité en la voyant passer le pas la porte, un enfant chétif rire, ou une femme abimée s'exciter à l'idée d'une séance de maquillage gratuite. Il y avait tant de joie et d'amour à recevoir et à distribuer ici, tant de personnes qui ne demandaient qu'à se sentir épauler, prête à mordre dans les jours qui leurs restaient avec une hardeur que ceux bien ancrés dans la vie n'avaient pas assez. Elle aimait les patients, elle aimait discuter et par conséquent, elle aimait les hôpitaux. Oui, Ino Chiyodashi aimait les hôpitaux.

Comme à l'habitude, elle s'installa sur la chaise à droit, près du bord du lit. Maxence aurait le droit à un cookie sans sucre. Une recette qu'Ino avait perfectionné en pensant à ses amis diabétiques. Il était toujours compliqué d'apporter de quoi manger à quelqu'un hospitalisé. La plupart du temps les médecins désapprouvés cette initiative, sans forcément toujours l'interdire. Il y avait des cas où le plaisir devenait plus important que le traitement, en particulier, quand, comme dans le cas de Maxence, les chances de survie étaient quasi-inexistantes. Ino essayait personnellement de ne pas trop y penser. En faite, elle n'y faisait pas attention et traitait le jeune garçon avec autant de normalité que possible, même si elle avait parfaitement conscience qu'il n'atteindrait jamais le même âge qu'elle. C'était triste et révoltant, mais ce que voulait Maxence à présent, ce n'était pas quelqu'un pour s'apitoyer sur la vie qu'il n'aurait jamais, juste une épaule contre laquelle se reposer. Et cela, Ino comptait bien le lui offrir jusqu'à la fin. 

La première fois qu'Ino avait atterri à l'hôpital, tous ses espoirs avaient été brisés en même temps que sa jambe et ses rêves de ballerine. C'était un jour pluvieux et noir, bourré de nuages si menaçant qu'elle s'en serait caché sous le lit si la douleur de ses os brisés ne l'avait pas immobilisée. Elle ne se souvenait pas de ce qui avait été le plus dur, mais elle se rappelait clairement de l'expression sinistre de son père, des pleurs pour la première fois entendus de sa mère et du visage défait de son frère. C'était une image dont elle ne parvenait plus à se défaire et que grand dieu, dut-elle mourir, elle n'aurait jamais voulu emporter dans la tombe ! Ca avait été comme un déclic, une révélation et à la place de se morfondre sur son avenir perdu, Ino avait décidé d'aider à l'hôpital, pour animer la vie de ceux qui à son contraire ne survivraient pas. Oh, bien sûr, à la base cela n'avait été qu'une idée, une pensée fugitive naît de l'appréhension et de la souffrance éprouvées par sa petite famille. Puis avec les mois de réhabilitation, c'était devenu un but. Ino savait très bien comment elle comptait reprendre sa vie en main. 

Evidemment parfois, quand elle regardait à la télé un ballet, l'amertume montait. Cependant elle la chassait vivement, en se disant que quand on avait quinze ans et la vie devant nous, il était interdit de se plaindre. Ino était très positive et c'est bien pour ça que les gens qu'elle fréquentait l'adoraient. On ne voudrait pas d'une Ino triste. Assisse, elle invita Maxence à se caler entre ses coussins. Il se redressa tranquillement son verre de lait et son biscuit à la main, les yeux pétillants alors qu'elle entamait le fabuleux récit  de la naissance de Momo et de la création de l'Académie Onmyouji. Elle adorait pour sa part cette genèse incroyable et Maxence qui aurait rêvé comme elle d'intégrer l'Académie, en était fan aussi. Ino ne se demanda pas comment Maxence aurait été dans l'uniforme. C'était se faire du mal pour rien. La plante maléfique qui dévorait la moitié de son corps, -un yasei très rare- d'une forme encore trop méconnue n'était pas guérissable. Il n'y avait donc aucune chance pour que Maxence survive à cette année. Un état de fait auquel, Ino se préparait chaque matin. Ses parents qui l'avaient toujours élevé dans l'amour le plus absolu comme la richesse et la tendresse, approuvait d'ailleurs son attitude face à la situation. Ils étaient fiers de leur fille si mûre, bien qu'inquiets de la voir un jour dévasté par la perte de son jeune ami. Cependant jusque là, Ino tenait le choc et c'était tout ce qui comptait. 

-Dit, Ino, que ferais-tu, si on était...mort ?

Ino leva les yeux des pages flétrît de son bouquin. Parfois, il restait dur de sourire. 

-Ne dit pas de bêtises, on est vivant.

Ino troublée, secoua la tête et se replongea dans sa lecture. Absorbée par la tâche, elle manqua le sourire défait de Maxence, son air penaud et ses yeux qui ne brillaient pas. Ino ne se rendait pas compte. Elle ne savait rien. Et il n'arrivait pas à lui dire. Il n'arrivait pas à lui faire comprendre, qu'elle, tout comme lui, n'était déjà plus de ce monde. Tous les fantômes de l'hôpital adoraient Ino et chacun avait convenu dans un accord tacite qu'ils ne lui avouerait rien. Mais pour Maxence qui était un petit garçon honnête, ce mensonge était un long supplice.
Et toi derrière l'écran ?
Pseudo : Ino-chii, Adix
Commentaire Perso : Je vous aimes tous !
Un petit secret sur toi : Je suis la Fondatrice youhou : D !


Dernière édition par Ino Arancia Chidoyashi le Sam 19 Nov - 11:08, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

Personnage : http://img11.hostingpics.net/pics/852277Base.png

Onmimi : 5
Messages : 105
Date d'inscription : 04/10/2016
avatar

I believe I could flyyy
Ino Arancia Chidoyashi

MessageSujet: Re: Ino Chidoyashi ( Terminée )   Sam 19 Nov - 2:49

La fondatrice veut des bienvenues /MEURT/ !

J'attend que mon co-fondateur me valide XD !
Revenir en haut Aller en bas

Personnage : http://img11.hostingpics.net/pics/852277Base.png

Onmimi : 14
Messages : 124
Date d'inscription : 19/11/2016
avatar

Vade Retro Yaseius
Pierre Ouimet

MessageSujet: Re: Ino Chidoyashi ( Terminée )   Dim 20 Nov - 0:15

Allez ne t'en fait pas Ino .... tu le sais il est long notre chers Natsu
Revenir en haut Aller en bas

Personnage : http://img11.hostingpics.net/pics/852277Base.png

Onmimi : 5
Messages : 93
Date d'inscription : 01/10/2016
avatar

Où est Charlie ?
Natsuki Kyuurem Inukaï

MessageSujet: Re: Ino Chidoyashi ( Terminée )   Dim 20 Nov - 2:14

On va dire que j'ai longuement hésité sur le fait de la valider ou pas, parce qu'entre nous, c'est tellement fun d'embêter la fonda comme ça !

Mais vu que je suis gentil =3


J'adore toujours autant ton personnage et ton écriture =3

Je pense qu'il n'est pas néccessaire pour moi de te le rappeller, mais faisons tout de même les choses dans les règles :

N'oublie pas de passer par les divers Recensements ! (Liste des Rôles Importants, Avatar, Métier également en tant que Yasei ou autre.)
Et de faire tes belles demande de Rp et ton carnet de l'amitié !

Je ne te souhaite pas la Bienvenue hein !!
Revenir en haut Aller en bas
http://forumpriveth.forumjap.com


Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Ino Chidoyashi ( Terminée )   

Revenir en haut Aller en bas
 

Ino Chidoyashi ( Terminée )

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [Terminé] Un bon petit film [Emma]
» .~oO Cloud D. Cross | The Ashbringer Oo~. [ Retouches terminées]
» Hermione Granger ( terminée)
» 101 TH AIRBORNE (Armée terminée en 1 semaine de quickpainting)
» Azur, adorable petite boule de poils bleue. (Terminé. )

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Présentations Validées-