STAFFIENS

 
COUP DE COEUR
STARS

Partagez | 
 

 Pas besoin d'être une lumière pour saisir la gravité des choses ! (pv Tanis)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar

Invité

MessageSujet: Pas besoin d'être une lumière pour saisir la gravité des choses ! (pv Tanis)   Mar 22 Nov - 3:35


Cela faisait longtemps que Senhime n'était pas sortie de Celestia, son rôle n'avait jamais été aussi pesant que depuis que la guerre violette était arrivée à son terme. Elle avait empêchée de nombreux déluges gravitationnels, qui auraient autant pu impacter le monde céleste que le monde physique. Mais fort heureusement, pour le moment, son rôle pouvait attendre... Ce n'était pas un mal puisqu'elle voulait jeter un œil sur le monde physique après tout ce temps. Elle partait donc pour Momo après avoir trouvée une brèche stable. Comme toujours, ce lieu était plaisant... Elle regardait autours d'elle en faisant tournoyer son ombrelle. Vu le lieu...

- Mah, mah, si ce n'est pas l'horizon verdoyant. Je dois remercier le hasard de ne pas m'avoir faite tomber dans les terres désolées huhu


Riant doucement au terme de son court monologue, son regard se tournait vers ce qui était la capitale de la région au loin... Leurs produits exotiques et parfois rares étaient toujours un régale, ne serait-ce que pour les yeux. C'était donc sans erreurs possibles sa prochaine destination. Bien sûr, même si la ville était loin à l'horizon, ce n'était pas un soucis pour la kitsune qui y allait tout simplement en lévitant, le vol d'oiseau était bien pratique pour traverser ce genre de distances rapidement ! Une fois en ville, elle pouvait voir les gens qui fourmillaient entre les demeures boisées, c'était bien plus vivant que dans ses souvenirs

Il fallait dire que son dernier passage remontait à la guerre. Secouant doucement la tête en se disant qu'elle devait éviter de penser à ça au cas où des liseurs d'esprits se la jouaient Stasi, elle marchait aléatoirement en regardant les couleurs, et reniflant les saveurs. Ca sentait bon l'exotisme ! Oui elle nommait ces odeurs comme ça. Souriante et le regard inquisiteur, elle continuait de se mouvoir, jusqu'à voir des humains, mais pas des Momojin à priori... Si elle se souvenait bien, la faille ici donnait sur... Le Japon sur Terre non ? Sans doute que le traité ratifié permettait le libre échange et la circulation contrôlée ? Elle approchait et se fit aborder par ce qui semblait être des académiciens.

- Hey, on peut faire la bise aux jumeaux ? Dit l'un d'entre eux, le sourire arrogant, l'haleine alcoolisée, les yeux rivets sur sa poitrine.
- Fufufu, ce qui est noble n'embrasse pas le bas peuple. Mes ''jumeaux'' pourraient en tomber malades
- Qu'est-ce que tu insinue femme ?! Attends un peu...

Il tentait de la saisir par le kimono, mais les yeux de la kitsune se plissaient alors qu'un sourire carnassier naissait sur son visage. Ni une, ni deux, l'homme fut propulsé en l'air et retombait rapidement vers le sol, sans le heurter aussi lourdement qu'il l'aurait du, bien que se faisant bien secouer malgré tout. Les néophytes n'y comprendraient rien, les yeux plus affûtés avaient sans doute pu voir une sorte d'énergie rose-violacée s'échapper de la paume de la main de la kitsune. D'ailleurs en parlant d'yeux affûtés, l'homme était tombé aux pieds d'un autre homme à la crinière d'or duquel approchait la kitsune.

- Ara ara, les gens aiment souvent avoir de belles personnes à leurs pieds, mais en l’occurrence la personne n'est ni belle, ni désirée. Je m'en excuse.

Le ton de la miss était malicieux, presque condescendant, sans qu'il soit possible de dire si elle l'était envers l'homme à terre, ou simplement au naturel. Toujours est-il qu'elle ouvrait de nouveau les yeux, plantant son regard d'or dans celui azuré de l'homme blond. Comme si elle cherchait quelque chose... Comme si une sensation tirait la sonnette d'alarme de sa curiosité, du type « celui-ci à l'air intéressant ! Ne le lâches pas ! »

- ... Hmmmm ? Qu'y-a-t'il, tu es intéressé par ma poitrine aussi ? Ou bien par un baptême de l'air ? Huhuhu. Ne me regardes pas ainsi, je plaisante. Tu peux m'appeler Senhime, ou Hime, je te le dis car c'est la base avant de demander ceci : qui es-tu ? son regard curieux semblait vraiment attendre quelque chose de cette rencontre... Comme si elle tenait une piste. Allez savoir si c'était le cas ou non, ce serait bien trop facile de le dire en narration !
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Invité

MessageSujet: Re: Pas besoin d'être une lumière pour saisir la gravité des choses ! (pv Tanis)   Sam 26 Nov - 0:14

Les vacances scolaires, je n'avais jamais vraiment aimer ça. Pas plus que l'école en vérité. Bien sur je préfère mille fois Momo à l'académie. La bas au moins j'ai l'occasion de rencontrer des personnes intéressantes. Et puis Emerald préfère l'énergie qu'il y a la bas. Je suis rentré dans la matinée après vérifications de mes papiers. Père et Mère ne sont pas là. Ce n'est même pas étonnant. Ma jumelle non plus. Je soupire, probablement avec ses amis. Je m'en veux un peu de m'être séparé d'elle ainsi. Après tout.. je ne souhaitais que son bien. Mais je suis devenu ce que je suis. Un magnifique fruit plein d'épines. Dans le fond ça ne me gêne que pour ça. Je suis d'une jalousie maladive lorsqu'on l'approche. Alors il vaux mieux qu'elle se soit éloignée de moi.

Alors que je suis allongé à fixé le plafond de mon immense chambre dans cette immense maison. Mes parents sont aisés, je me demande comment ils font.. ils doivent probablement remplir des contrats vraiment bien payés.. ça veux dire que je serais surement aussi bien payé.. mais bon ce n'est pas ma priorité. Je soupire encore. Emerald malgré sa petite taille est convaincant quand il veux sortir.

Oui oui j'arrive..

Se changer.. pourquoi? Il est tres bien cet uniforme.. même si je ne suis pas sûr qu'officiellement affiché mon appartenance à la prestigieuse école soit une bonne idée. Ok partons pour un simple pantalon et chemise. Finalement je me rends au marché. J'achète un sachet de friandise pour l'esprit. Il mange comme douze.. si on me l'avait dit. Non mais. Enfin je l'aime bien c'est le seule qui comprends ma solitude. Je suis incapable de me faire de vrais amis. Je ne me trouve jamais de d'affinité. Ils m'énervent tous.

Je me trouve même des cookies pas cher. Je saute sur l'occasion pour les achetés et grignote plongé dans mes pensées. Quand j'entends des jeunes abordés une femme non loin. Je ne m'en occupe pas, rien qu'a l'observé je sens qu'elle peut s'en occupé. Ca ne loupe pas d'ailleurs. J'ai failli me prendre un des agresseur sur le coin du nez. Je suis pas tres grand mais pas encore invisible si?

Je reste immobile tandis qu'elle fini de leur donner la leçon. Je ne saurais dire si ses paroles sont pour moi ou non, je baisse les yeux quelques secondes, il est certain que la personne n'est pas tres belle. Désirée encore moins. Le temps d'y penser elle est déjà devant moi.

 ... Hmmmm ? Qu'y-a-t'il, tu es intéressé par ma poitrine aussi ? Ou bien par un baptême de l'air ? Huhuhu. Ne me regardes pas ainsi, je plaisante. Tu peux m'appeler Senhime, ou Hime, je te le dis car c'est la base avant de demander ceci : qui es-tu ?

Je l'observe dans les yeux avant de terminer mon cookie. Semblant l'ignorée quelques instant. Je pèse encore cette rencontre. Et puis après tout pourquoi pas.

Je n'ai rien à faire de votre poitrine. Je ne suis pas une de ses espèces de personnes sans savoir vivre. Quant au baptême de l'air. Je n'ai pas encore réussi a me faire pousser des ailes. Miss Hime.

Je penche légèrement la tête ne sachant trop reconnaître de quelle espèce elle est mais il est évident qu'elle viens de l'autre coté de part son attitude et ses vêtements.  

Je suis impoli de vous avoir dévisagée ainsi. Je cherchais à savoir ce que vous êtes. Je me nomme Tanis. Tanis Kireiji. Puis-je oser vous demander ce que vous faites ici? A moins que je ne me trompe mais vous n’êtes pas d'ici?

J'en suis presque certain. Je range mon sachet de biscuits alors qu'Emerald sort de ma poche un morceau de raisin sécher entre les dents pour japper a mon oreille. Oui j'ai entendu. Et il a l'air de bien l'aimer. Rah ça m'énerves... mais je suis curieux. Je fini par enjamber l'homme a terre pour approcher d'elle avec une certaine distance de sécurité. Après tout elle à mis deux jeunes à terre et bien que je sache me défendre.. on ne sait jamais.

Je peux vous offrir à boire? Un café? Un thé... je ne sais pas ce que vous aimez....
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Invité

MessageSujet: Re: Pas besoin d'être une lumière pour saisir la gravité des choses ! (pv Tanis)   Dim 27 Nov - 3:19

Elle regardait le blond autant qu'il la regardait, penchant la tête sur le côté se demandant ce qu'il pouvait bien avoir en tête avec ce regard inquisiteur. Finalement, il lui répondait en disant qu'il se fichait de sa poitrine, et que le baptême de l'air, il s'en passerait n'ayant pas d'ailes. La kitsune pouffait doucement en portant sa main à sa bouche, c'était une bonne façon de contrer ses taquineries, de jouer l'ironie légère. Tout du moins ça lui en semblait être, et bien maîtrisée, alors elle le prenait très bien. Elle ne s'attendait cependant pas à ce qu'il s'excuse de la dévisager, ni même aux raisons de sa présence ici.

- Hmm, je viens d'un peu plus loin en effet, mais cela fait tellement longtemps que je suis sur les routes qu'on peut dire que je viens de partout à la fois ?

Tel élève tel maître, sa façon de parler en disant sans dire, sous forme de pseudo-charade pouvait se révéler chiante à souhait. Toujours est-il qu'au moins il était clair qu'elle n'était pas d'ici. Souriant faiblement, taquine, elle le regardait qui s'approchait en gardant une distance minimale. Bien avisé ce jeune homme, bien plus que ne le laisserait supposer sa jeunesse. Et poli de surcroît... Ou bien avec une idée en tête, puisqu'il proposait à la kitsune de prendre du thé, du café ou que sais-je.

- Mah, mah, quel jeune homme attentionné. Dans ce cas, du saké ou bien du thé, ça ira parfaitement. Je ne vais pas refuser une offre aussi généreuse.

Bien que disant ceci, elle plissait les yeux, une lueur de malice s'affichant dans ces derniers. Tant de bonté était rarement de la simple bénévolence, la plupart des gens avaient souvent une arrière-pensée, même si elle était minime et pas mauvaise pour autant. Mais la kitsune était elle aussi d'un naturel curieux, elle voulait savoir où voulait en venir le blond, et était particulièrement intriguée par la petite créature sur son épaule. Mais passons.

- Bien, inutile de tergiverser dans ce cas, je vais vous laisser ouvrir la marche, je ne suis pas d'ici après tout, alors trouver où boire serait potentiellement fastidieux.

Elle faisait tournoyer son ombrelle et restait proche du blonde, emboîtant le pas s'il décidait de se mouvoir. Dans tous les cas la kitsune regardait en coin vers la petite créature et son propriétaire. Il était rare de voir des humains se balader avec des bestioles fantastiques comme ça... A moins qu'il ne s'agissait d'esprits, mais supposer ça aussi vite était vendre la peau de l'ours avant de l'avoir tué. C'était tout aussi bien une souris de compagnie un peu singulière ! Sen ne savait pas tout sur tout sur la faune mondiale ! D'ailleurs...

- Quelle est cette petite créature ? Elle m'intrigue. En tout cas, elle à l'air affectueuse, ça nous fait un point commun fufufu

Une fois encore elle pouffait, mais son ton était plus taquin... Comme si elle sous-entendait de nouveau autre chose sans l'expliciter. Une explicitation qui ne viendrait jamais, car son regard et son odorat furent de nouveau captivés par les nombreuses couleurs et odeurs des marchés qui bordaient toutes les rues ou presque. Elle semblait presque faible en étant aussi facilement déconcentrée, loin de ce qu'elle avait montrée tantôt avec les deux hommes, et pourtant ses oreilles qui gigotaient doucement semblaient toujours être exclusivement concentrées sur Tanis, preuve qu'elle écoutait quoi qu'il arrive...

- Oh tient puisqu'on est dans les questions, tu m'as demandé ce que je faisais ici aussi... Je tue le temps. Et toi, Tanis ?

Fit-elle finalement, la tête toujours tournée...
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Invité

MessageSujet: Re: Pas besoin d'être une lumière pour saisir la gravité des choses ! (pv Tanis)   Lun 12 Déc - 20:06

(Désolé de l'attente, avec mes soucis de santé j'ai du mal ><)


J'observe la demoiselle. Tout en essayant de ne pas faire peser un regard malsain sur elle. Je ne voudrais pas non plus qu'elle le prenne mal. Je sais que je ne suis pas assez puissant pour me défendre contre des esprits supérieur. Et j'ai passer assez d'années avec mon père pour sentir quand les situations peuvent devenir dangereuse et donc, les personnes qu'il ne vaux mieux pas trop énerver. Un instinct de survie surement, je préfère dire ne pas prendre de risque. Au moins ça m’évitais des surprises, bonnes ou mauvaises d'ailleurs en y pensant.

Un peu plus loin? Dit-elle. Ca je m'en doutais un minimum quand même. Cependant, longuement sur les routes, ça me fit réfléchir, ça devait se voir d'ailleurs, je refusais de parler sans avoir soigneusement peser mes réponses. Cette femme m'intrigue et j'ai l'intuition qu'un faux pas serait tragique, peut être ses manière et sa façon de parler, je voyais ça comme un jeu. Pour réussir a passer il fallait convenablement déjoué la partie adverse.

Vous devez avoir des anecdotes de voyages saisissante à raconter dans ce cas. Si vous souhaitiez en partager j'en serais ravi.

J'étais heureux qu'elle accepte un verre, bien que pour un saké ce n'était pas trop le genre d'établissement que je fréquentais, je préférais l'emmené dans le seul bar sympathique que je connaissait. J'inclinais légèrement la tête pour acquiescer et prendre la tête de la marche. Je ne vérifiais même pas si elle me suivait, dans un sens Emerald le faisait pour moi. Toujours sur mon épaule je le sentais fixé la demoiselle en agitant ses minuscules longues oreilles.

Parfois j'étais plutôt agacé qu'il soit aussi mignon. Les jeunes filles l'adoraient et n'arrêtaient pas de lui donner a manger. Par extension elles tentaient de me parler, mais je n'aime pas tellement les gens. De fait, seul ceux qui ont un intérêt pour moi on une chance que je les approche. Ce qui était bien sur le cas de mon invitée de quelques instant. Pourquoi? Surement parce que je voulais savoir qui elle était. Comment elle avait fait pour ces deux jeunes hommes.

Probablement parce que le pouvoir et la puissance m'attire plus que je ne l'admet. Possible que le danger et le flirt parfois mortel m'amuse. Je suis surement bizarre, mère m'a déja dit que mon instinct de survis avait un sérieux problème.. je ne peux que le croire, j'ai du mal a savoir quand m'arrêté quand je m'amuse. Je sursautais légèrement quand elle se mit à parler d'Emerald, profondément enfoncé dans mes pensées.

Oh.. Et bien, un esprit... Il ne m'a jamais quitté d'aussi loin que je me souvienne.

Je caressais doucement la tête de mon seul véritable ami et compagnon. N'en disant pas plus, elle serait probablement capable de tirer la conclusion qui s'impose d'elle même. Un esprit ne se lie pas a un humain lambda. Je me demandais comment elle allait réagir à ça. J'aimerais la cernée quand même. Surement qu'elle n'en montrerais rien ou me servirais une autre énigme. J'aimais bien cette manière de dire les choses à demi mot. Ca me donnait l'impression d'avoir une conversation vraiment intellectuellement stimulante, tellement différente des fades banalités que je vivais depuis le début des vacances.

Ce que je fais? Je fuis l'écrasante banalité de ma famille. Je cours après la moindre étincelle stimulante que cette foutue ville voudrais bien me livrer.

Je ne détestait pas ma famille foncièrement. J'en voulais à ma jumelle, autant que j'étais mort de jalousie envers quiconque l'approchait. J'en voulais à mes parents de ne pas me laisser avec eux en chasse. Je mourrais d'ennui en écoutant les jeunes de mon age. Je ne me sentais à ma place nulle part. De fait, l'habitude de me mettre en danger était venue me faisait me sentir vivant. Je me stoppais devant le petit bar et approchais d'une table pour lui tirer la chaise et l'incitée à s'asseoir.

Je vous en prie, prenez place. Voudriez vous manger quelque chose avec votre verre?
Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Pas besoin d'être une lumière pour saisir la gravité des choses ! (pv Tanis)   

Revenir en haut Aller en bas
 

Pas besoin d'être une lumière pour saisir la gravité des choses ! (pv Tanis)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Mathias&Alexandra - J'ai besoin de lumière pour vivre.
» Excuses ou conflit ? Un temps pour chaque choses. [Asté...]
» Vous avez besoin d'une empreinte de coccinelle pour pouvoir lire.
» Billie ☼ Un coucher de soleil n’a pas besoin d'être apprécié pour exister...
» Un habit de lumière pour mon corps d'Apollon ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Fuuga, la capitale des Anciens-